La paroisse :

L’organisation territoriale avant la Révolution reste très compliquée :

Ainsi la réponse de Monsieur le Curé d’Alligny-en-Morvan pour servir la carte Géographique de la Province indique en 1759: «Les hameaux de Chamboux, La Serrée, Les Prés, Fétigny, Champcreux, La Chaux, Saint-Franchy et les Grosses Pierres sont alternatifs. Ils sont cette année 1759 de la paroisse d'Alligny, à la prochaine ils seront de celle de Saint-Léger-de-Fourches.»

Mais le curé de Saint-Léger-de-Fourches ne mentionne que six hameaux alternatifs en omettant Chamboux et Les prés.

De plus, les actes d’Etat civil en particulier les décès sont rédigés au lieu du décès.

Une remarque: Comment se fait -il que le hameau de Chamboux dépendant de la commune d'Alligny-en-Morvan et Saint-Léger-de-Fourches avant la Révolution fut rattaché à Saint Martin de la Mer lors de la création des départements en 1793 ?


Une huilerie à Fétigny :


     Au cours du XVIIIe siècle, une huilerie a fonctionné à Fétigny hameau de la commune d'Alligny.

    Dans sa Monographie d’Alligny-en-Morvan, l’Abbé Bruneau cite « des maisons et héritage...de Philipe Jacob (avant 1649) » et « des masures appartenant à Jean Rigneault appelées Derrière chez l’Huilier ».

 

     Nous retrouvons la trace de la parcelle dans le terrier 1779 :

" Reconnoissance de Jean et francois Rignaut de Fetigny Jean rignaut Lhuillier possede (252) 
Item , des biens d'huguerin Jacob et vivant jacob reconnu au terrier 1531 
Derriere chez lhuillier terre deux journaux située près des maisons de Lhuy Jacob joignant la voie commune et les jardins de plusieurs particuliers Chargé d'un sol huit denier de taille, trois deniers de feux .

 

    Suit Dominique Rigneault  marié à Anne Reigneautl le 25 octobre 1732, huilier à Fétigny en 1773. Puis probablement son fils Jean Rigneault. Par son acte de mariage du 23 janvier 1759 et de décès du 9 février 1785, Jean Rigneault est huilier à l'Huys Jacob.

 

     Deux autres Jean et Dominique Rigneault à la même époque exerçaient comme meuniers au moulin Guijon.

    On retrouve à Fétigny le lieu-dit «Puits Jacob» devenu «le chemin du Poué Jaco» en patois local... et un puits aujourd'hui fermé.

 


L'usine des Prés Sereins

Par un courrier du 12 janvier 1853, Lazard Cordin, laboureur à Chambout (frère de Lazard Cordin meunier) se propose de construire un nouveau moulin en réalisant une prise d’eau sur le ruisseau de Conforgien entre le moulin de Conforgien et celui de la Sérée au lieu-dit Les Prés Sereins.

 

Le ruisseau marquant la limite départementale entre la Nièvre et la Côte-d’Or, le conseil municipal de la commune d’Alligny - dans un premier temps - refuse le projet pour la raison « qu’une nouvelle usine n’est d’aucune utilité car il existe déjà douze moulins très rapprochés ».

 

Une enquête provoque une pétition et l’opposition des riverains et … des deux meuniers de La Sérée et des Chaumes. Toutefois, la mairie de Saint-Martin de la Mer approuve le projet.

 

Au cours de l’année 1853, la commune d’Alligny revient sur son refus et accepte le projet à la condition exprèsse que les eaux « ne refluent pas sur les terrains ». Enfin un ingénieur des eaux se rend sur les lieux et rédige un rapport favorable. En date du 23 décembre 1853, Lazard Cordin est autorisé à établir un moulin au lieu dit Les Prés Sereins. Le moulin traitera l’écorce au cours de la seconde partie du XIX siècle.

Aujourd'hui, il ne reste que deux bâtiments en ruine de chaque coté du chemin.


Des familles de meuniers :

13-07-1671 : Décès de Noël fille de Claude Noël du moulin de Ruère, Alligny en Morvan

—————————————————

01– 09-1695 : Décès de Jean Millereau, foulenier au foulon de la Rochette, Alligny en Morvan

—————————————————

11– 02 - 1750 : Décès de Philibert fils de Philibert Fichot huillier à Marnay, Alligny en Morvan

————————————————

02-03-1756 : Mariage de Claude Massy, fils de Massy Philippe Massy meunier au moulin de Gien et de Chalot Marie

———————————————-

07-08– 1764 : Mariage de Fléti Jean meunier au moulin de la Valère, commune de Blanot et Dureuil Pierrette

———————————————

28-01-1769 : Décès d’Estiennette Girard, meunière au moulin de Buis, Paroisse de Chissey-en-Morvan, veuve Dominique Gibassier.

--------------------------------

Le 15 juin 1775, décès de Reine Rignault, 24 ans fille de Claude Rignault, meunier au moulin de la Chaume et de Philiberte Rignault.

---------------------------------------------------

Des meuniers entre 1769 et 1789 de la commune de Saint Martin de la Mer.

Jacques Chourreau  marié à Visuzaine Brigide au moulin de  Conforgien

Nicolas Cayot au moulin de  Conforgien,

Jacques BOULE au moulin de  Macon.

------------------------------------------

En 1836, Roze Marie (55 ans) est meunière à Saint Martin de la Mer avec ses enfants Billard Claude et Marie probablement au hameau de  Macon, commune de Saint Martin de la Mer. Son mari, François Billard décède le 28 avril 1836 à Saint-Martin de la Mer - Propriétaire à Macon à l’âge de 52 ans.

—————————-——————-

A Champeau en 1841 ,  René Lachaume est meunier au Bois Morin et Chailloux

                                       Pierre Nevers  au Moulin Morin

                                      Jean Billotte au Champs derrière

———————————————-